Rupture avec le capitalisme et transition

par Denis COLLIN

(Ces lignes sont extraites de Revive la République, Armand Colin, 2005)

Il n’est pas de transformation sociale possible qui ne mette en cause les rapports de propriété. Le développement de la propriété sociale est un des traits qui devrait distinguer un gouvernement républicain et socialiste. Il ne s’agit pas d’abolir la propriété en général – formule absurde – et même pas d’abolir la propriété privée, mais de permettre 1° que soit assurée l’égalité et la distribution des biens sociaux primaires et 2° que la majorité des travailleurs puisse enfin accéder à la propriété des moyens de production.

Continuer à lire … « Rupture avec le capitalisme et transition »

Publicités

Pourquoi les ordonnances contre le code du travail sont bien un « coup d’État social »

par Denis Collin

Les classes dominantes et leurs porte-plume, porte-voix, sicaires et spadassins ont bien raison de s’en prendre à Jean-Luc Mélenchon et sa formule de « coup d’État social » qui serait une nouvelle manifestation de « l’outrance » bien connue du dirigeant de la France Insoumise.

Continuer à lire … « Pourquoi les ordonnances contre le code du travail sont bien un « coup d’État social » »

Catalogne : Les pauvres coûtent cher aux riches ?

par Jean-Paul Damaggio

Pendant longtemps les « pauvres » voulaient être indépendants des « riches » pour moins se faire exploiter. Ainsi dans le Sud de la France (exploité par le Nord) certains inventèrent le thème erroné du colonialisme intérieur.

Continuer à lire … « Catalogne : Les pauvres coûtent cher aux riches ? »

Avec la France insoumise contre Macron et son gouvernement…

… Le 23 septembre, déferlons !

Par Jacques Cotta

Résultat de recherche d'images pour "manifestations france 23 septembre"La manifestation du 23 septembre à l’appel de la France Insoumise cristallise toutes les questions politiques du moment. Non pas que les initiateurs de la journée l’aient voulu ainsi, mais les tensions sont telles que toute initiative peut donner lieu à des développements imprévus, donc met chacun devant un choix fondamental.
Continuer à lire … « Avec la France insoumise contre Macron et son gouvernement… »

La surveillance de masse: inefficacité, coûts et dérives de la privatisation de la sécurité publique

On sait que l’actuel gouvernement envisage de confier à des entreprises privées le relevé des infractions au code de la route. Mais ce n’est là qu’un petit détail dans un contexte de privatisation croissante, directe ou indirecte, en Occident, de la sécurité des citoyens, au nom de la prévention des actes terroristes. Alors qu’il s’agit là de la première mission de l’État régalien. Il faut visionner le remarquable et formidablement instructif documentaire diffusé par Arte le 13 septembre (qu’on peut voir ou revoir en replay pendant 7 jours), « La guerre du renseignement », pour mesurer l’ampleur des conséquences de la cession à de grandes entreprises privées d’un marché qui représente, rien qu’aux États-Unis, cent milliards de dollars par an

par Tony ANDREANI

On sait que l’actuel gouvernement envisage de confier à des entreprises privées le relevé des infractions au code de la route. Mais ce n’est là qu’un petit détail dans un contexte de privatisation croissante, directe ou indirecte, en Occident, de la sécurité des citoyens, au nom de la prévention des actes terroristes. Alors qu’il s’agit là de la première mission de l’État régalien.

Continuer à lire … « La surveillance de masse: inefficacité, coûts et dérives de la privatisation de la sécurité publique »

Un cadavre

par Denis COLLIN

Le PS a semble-t-il sombré corps et biens dans la dernière séquence électorale. Le candidat du PS désigné par les primaires de la « Belle Alliance Populaire » (sic) a quitté son parti pour fonder un « mouvement du 1er juillet » dont les objectifs comme les effectifs semblent assez évanescents. Continuer à lire … « Un cadavre »

À propos des « provocations » nord-coréennes

Si je suis presque toujours d’accord avec les considérations géo-politiques et géo-stratégiques de Jean-Luc Mélenchon, je ne le rejoins pas dans sa condamnation des « provocations » nord-coréennes, à l’unisson de tous les dirigeants occidentaux et des médias qui leur emboîtent le pas. Pourquoi ?

par Tony ANDREANI

Si je suis presque toujours d’accord avec les considérations géo-politiques et géo-stratégiques de Jean-Luc Mélenchon, je ne le rejoins pas dans sa condamnation des « provocations » nord-coréennes, à l’unisson de tous les dirigeants occidentaux et des médias qui leur emboîtent le pas. Pourquoi ?

Continuer à lire … « À propos des « provocations » nord-coréennes »