Catalogne : Les pauvres coûtent cher aux riches ?

par Jean-Paul Damaggio

Pendant longtemps les « pauvres » voulaient être indépendants des « riches » pour moins se faire exploiter. Ainsi dans le Sud de la France (exploité par le Nord) certains inventèrent le thème erroné du colonialisme intérieur.

Continuer à lire … « Catalogne : Les pauvres coûtent cher aux riches ? »

Publicités

La surveillance de masse: inefficacité, coûts et dérives de la privatisation de la sécurité publique

On sait que l’actuel gouvernement envisage de confier à des entreprises privées le relevé des infractions au code de la route. Mais ce n’est là qu’un petit détail dans un contexte de privatisation croissante, directe ou indirecte, en Occident, de la sécurité des citoyens, au nom de la prévention des actes terroristes. Alors qu’il s’agit là de la première mission de l’État régalien. Il faut visionner le remarquable et formidablement instructif documentaire diffusé par Arte le 13 septembre (qu’on peut voir ou revoir en replay pendant 7 jours), « La guerre du renseignement », pour mesurer l’ampleur des conséquences de la cession à de grandes entreprises privées d’un marché qui représente, rien qu’aux États-Unis, cent milliards de dollars par an

par Tony ANDREANI

On sait que l’actuel gouvernement envisage de confier à des entreprises privées le relevé des infractions au code de la route. Mais ce n’est là qu’un petit détail dans un contexte de privatisation croissante, directe ou indirecte, en Occident, de la sécurité des citoyens, au nom de la prévention des actes terroristes. Alors qu’il s’agit là de la première mission de l’État régalien.

Continuer à lire … « La surveillance de masse: inefficacité, coûts et dérives de la privatisation de la sécurité publique »

À propos des « provocations » nord-coréennes

Si je suis presque toujours d’accord avec les considérations géo-politiques et géo-stratégiques de Jean-Luc Mélenchon, je ne le rejoins pas dans sa condamnation des « provocations » nord-coréennes, à l’unisson de tous les dirigeants occidentaux et des médias qui leur emboîtent le pas. Pourquoi ?

par Tony ANDREANI

Si je suis presque toujours d’accord avec les considérations géo-politiques et géo-stratégiques de Jean-Luc Mélenchon, je ne le rejoins pas dans sa condamnation des « provocations » nord-coréennes, à l’unisson de tous les dirigeants occidentaux et des médias qui leur emboîtent le pas. Pourquoi ?

Continuer à lire … « À propos des « provocations » nord-coréennes »